Sur demande, les fichiers traduits sont ensuite remis à des spécialistes de l’assurance qualité (ou AQ). Cette étape du processus n’est pas nécessairement réalisée par un locuteur natif. En effet, il s’agit davantage d’une vérification des aspects techniques du projet (format, codage, balises, mises en page, etc.).